3.1 Introduction

Le béton est appelé béton frais tant qu’il est possible de le mettre en œuvre. Passé le stade de la prise, il évolue vers le béton durci. Le passage du béton frais au béton durci est caractérisé par deux phases successives, l’une passant progressivement à l’autre: la phase du béton «raidi de très jeune âge» et la phase du béton dit «de jeune âge» (fig. 3.1.1). Le béton frais, mis en place, compacté et en train de se raidir, est nommé béton«de très jeune âge». La résistance du béton de très jeune âge résulte essentiellement des forces d’adhérence entre l’eau et les particules solides ainsi que du frottement interne et de l’enchevêtrement du granulat. Au fur et à mesure de la progression de l’hydratation du ciment et du durcissement, le béton «de très jeune âge» passe au béton de «jeune âge». Le béton de jeune âge n’est plus ouvrable en raison de son état solidifié.

Pour permettre au béton frais d’atteindre les propriétés exigées en phase durcie, divers facteurs d’influence sont à prendre en compte, en particulier lors du malaxage, du transport, du transbordement et de la mise en place du béton ainsi que lors de son compactage et de sa cure.


image
Fig. 3.1.1: Phases de passage du béton frais au béton durci.




image
Fig. 3.1.2: Mise en place du béton à la grue.




Contactez-nous

Contact

Suivez-nous

    • Téléchargements
    • Contacts
    • Sites